Un peu d'histoire Imprimer Envoyer

Extrait du libretto du 100e anniversaire de FSG La Persévérance:

1898: Fondation de la société sous le nom "LA PERSEVERANCE" Châtel-St-Denis, avec son affiliation à la Société Fédérale de Gymnastique. Monsieur Jean-A. Bucher Directeur de la fa brique de chaux, a été le premier président fondateur. Durant cette même année, bénédiction de la première bannière. Madame Louise Delatena Chaperon et Monsieur Victor Genoud, ont été marraine et parrain. «La Persévérance» est née. Quel nom magnifique nos anciens lui ont choisi pour nous montrer et nous faire comprendre le sens profond de cette appellation.

1948: 26 septembre, Fête du jubilé. Bénédiction de la deuxième bannière. Durant ces cinquante années d'existence, deux guerres ont bouleversé le monde, mais notre pays, grâce à La Providence a été épargné de ces deux fléaux inutiles. Dans ces moments difficiles notre société a survécu malgré l'absence de ses membres appelés au service de la patrie. En ce jour de septembre 1948, j'avais treize ans. A l'occasion de cette Grande et Belle Fête du Jubilé, je ne pensais surtout pas et je savais encore moins ce que représentait une bannière. Mais par la suite, au fil des années l'âge mûrissant l'être humain, j'ai compris plus profondément la valeur d'un étendard . Un gymnaste méritant, énergique et compétent était président de la société. Monsieur Gaston Colliard, fils de gymnaste. Lorsque l'on parlait du président à cette époque, tout le monde disait Gaston du «Bon Marché» c'était le nom de son commerce. Ces cinquante ans de dévouement et de sacrifices ont maintenu l'idéal.

1973: 3 juin, 75 ans. Quelle Belle Fête, une nouvelle bannière pour «La Persévérance» et une pour les Pupilles et Pupillettes. Aujourd'hui avec beaucoup plus de bonheur ces deux classes sont dénommées «Jeunes Gymnastes», les temps changent. Pendant ces trois quarts de siècle la gymnastique a connu beaucoup de changements, de nouvelles sous-sections se sont créées, la Gym-Hommes, l'Education Physique Féminine «Actives», l'Education Physique Féminine «Dames», Parents et Enfants, Gym Fit, et Sports pour Tous. Tous ces groupements font partie de notre grande et belle famille de gymnastes châtelois.

1998: 6 septembre, Fête du Centenaire. En écrivant l'article pour le petit journal de la Commune de Châtel-StDenis «Vivre Ici», je mentionnais que le Conseil d'Etat offrait un fauteuil pour un centenaire. L'heureux bénéficiaire mérite bien ce repos. Pour notre société il ne faut surtout pas rester assis, il faut persévérer et aller de l'avant. Maintenir une âme saine dans un corps sain, cet adage est presque vieux comme le monde, il doit être et rester d'actualité. Il est plus facile pour un ancien moniteur et président de relater tout le travail qui a été fait pendant une période contemporaine. Deux présidents d 'Honneur, Messieurs Paul Chillier, «Oncle Paul» et Frédy Monnard, ont marqué de leur empreinte leur passage dans la société. En vous rappelant ces deux membres méritants, une profonde émotion m'étreint le coeur. Cela serait une ingratitude de ne pas relever l'esprit de camaraderie de tous les gymnastes chatelois qui ont aussi été des soutiens moraux et financiers, ils travaillaient sur les rangs mais aussi dans l'ombre ils méritent aussi notre profonde reconnaissance.

En ce dimanche du 6 septembre 1998, une quatrième bannière est bénie, elle est la suite d'un idéal. Rassurez-vous tous, aucun mercenaire ne va tomber pour la défendre; mais elle sera toujours un point de ralliement sur les places de fêtes, elle flottera fièrement devant les gymnastes lors de cortèges, mais elle s'inclinera aussi une dernière fois sur la tombe d'un membre lors du dernier adieu.

Si aujourd'hui nous vivons cette Grande Fête c'est grâce à vous les fondateurs, vous êtes les laboureurs, vous avez semé, on a récolté, on va continuer votre oeuvre. Vous avez lutté, vous avez vou lu que l'être humain se développe avec harmonie, vous avez voulu que Châtel-St-Denis soit présente dans des joutes sportives, pour se mesurer avec des gymnastes de toute la Suisse. Vous les Membres Fondateurs c'était votre rêve, en ce jour du Centenaire, vous avez gagne ce pari, je me permets de vous dire au nom de «La Persévérance» et en mon nom personnel: MERCI.

Maurice Tâche, Président du CO 1973 et 1998, Président d'Honneur